26-07 - 31-07-2016

Actualités

Retour

La sécurité des pèlerins, une priorité pour les organisateurs

2016-06-02 / Infopak


La sécurité des pèlerins : une priorité pour les organisateurs

À Cracovie s'est réunie la commission interministérielle en charge de la préparation des JMJ, qui a abordé les questions de sécurité et de logistique lors de la rencontre en juillet avec le Pape François.

Cette discussion, qui s'est déroulée le 30 mai au Centre des Congrès de l'Université d'agriculture de Cracovie, était conduite à partir des conclusions du rapport du Président de la Voïvodie de Petite Pologne, Jozef Pilch, relatif à la sécurité de la visite papale et des JMJ.
À cette réunion ont participé des représentants des pouvoirs centraux, de l'armée, de la police, des services d'ordre, ainsi que des représentants des membres du Comité d'Organisation des JMJ. «Je remercie les représentants du Comité d'Organisation d'avoir pris part à la préparation du plan de sécurisation de la rencontre», a dit au début de la réunion la présidente de la commission interministérielle en charge de l'organisation des JMJ, Beata Kempa.

La sécurité sur le plan médical
Le plan de sécurisation médicale couvre la période courant du 21 juillet au 1er août 2016.
Les objectifs principaux de ce plan ont été déterminés il y a déjà deux mois en conférence de presse. Les services médicaux se préparent à la venue d'un nombre important de pèlerins à Cracovie et dans les villes de Petite Pologne. Chacune des composantes des JMJ (Festival de la jeunesse, etc.) a son propre plan de sécurisation médicale. «Tous les lieux - Cracovie, Brzegi, Częstochowa, le musée d'Auschwitz - seront préparés à l'accueil des pèlerins», a déclaré le vice-ministre de la santé Marek Tombarkiewicz.
Durant le temps de la rencontre avec le Pape seront mises en place des zones de premiers secours dédiées. Pour leur travail, les services médicaux disposeront de moyens supplémentaires. Durant les JMJ, à Cracovie et dans sa périphérie, différents services médicaux seront opérationnels, tels que des services d'urgence (au nombre de 14), des services d'admission (10), 32 véhicules de secours et d'assistance aux victimes supplémentaires, des maisons médicales (40 à Cracovie, 16 en région), des centres de secours de nuit (9 à Cracovie, 16 en région), et des lits supplémentaires seront disponibles dans les hôpitaux. Pendant la rencontre des jeunes avec le Pape François, le nombre de groupements d'intervention et de secours par hélicoptère sera également augmenté de quatre équipes. Parallèlement, 1619 patrouilles à pied et 134 groupes d'intervention assureront la sécurité des participants.
La division de la sécurité médicale du Centre de Secours de Cracovie s'occupera de la coordination de l'ensemble des actions de secours. Durant la rencontre avec le Pape sera également créé un pont aérien spécial, qui permettra de répartir et d'envoyer les secours requis à travers tout le pays. «Ce genre de pont aérien est une première dans l'histoire de la Pologne », a déclaré le ministre Majewski en présentant ce projet de pont.

Le site de Brzegi
De nombreux lieux ont été choisis pour accueillir les évènements centraux, parmi lesquels Brzegi. Le bourgmestre de Wieliczka, Artur Kozioł, s'est exprimé sur l'état d'avancement des préparatifs et sur le plan de travaux à venir. Il est revenu entre autres sur la question du réseau de secteurs et couloirs d'évacuation du Campus de la Miséricorde : «Quatre ponts ont été construits, qui sont presque déjà achevés», a-t-il déclaré. Parallèlement, la Voïvodie de Petite Pologne construit trois autres ponts au-dessus des rivières Serafa et Zabawka.
«Nous construisons une ville, une ville de deux millions d'habitants le temps de deux trois jours , une agglomération, qu'on ne rencontre nulle part encore dans notre pays», dit encore M. Kozioł. Le bourgmestre de Wieliczka a indiqué comme date de fin des travaux le 10 juillet.

L'armée également mobilisée
L'armée joue un rôle important dans l'organisation, la préparation ainsi que la sécurisation des lieux des évènements centraux. Comme l'a dit le ministre Bartosz Kownacki,  le maintien de la salubrité publique et de l'ordre public, la gestion de la logistique et des infrastructures, ainsi que la coordination, toutes ces tâches comptent principalement parmi les compétences de l'armée. Il a souligné à cette occasion la très large participation des forces armées dans la préparation des JMJ. Un groupement spécial sera créé à Balice, et lu matériel mis à leur disposition. Des groupes mobiles de 80 soldats seront affectés, dédiés spécialement aux JMJ. Des hélicoptères W3 et Mi 17 seront disponibles pour les besoins du Bureau de Protection du Gouvernement. À la préparation des évènements se joindra également une unité d'intervention spéciale de l'armée polonaise, le GROM.
À l'aéroport de Balice est basée l'Unité d'évacuation médicale, composée de 20 équipes pouvant permettre une évacuation simultanée de 80 blessés.Deux avions de type CASA C 295 vont également aider à assurer la sécurité des évènements.


En s'exprimant à propos de la sécurité du Saint-Père et des pèlerins, le vice-ministre de l'intérieur Sebastian Chwałek a affirmé que l'organisation de la rencontre des jeunes avec le Pape est une priorité pour son ministère. Dans le budget de celui-ci ont été garantis plus de 76 millions de zlotys (18 millions d'euros), qui seront affectés à la réalisation des tâches de la police et des différentes autres unités d'intervention. Les contrôles aux frontières seront rétablis du 4 juillet au 2 août. Des '' bus Schengen'' (des points de contrôle mobiles) aideront les pèlerins à atteindre et à franchir la frontière. Il y aura aussi des centres de formalités des douanes supplémentaires, en particulier en 8 points sur la frontière polono-ukrainienne. Comme l'a fait remarquer M. Chwałek, des points de contrôle complémentaires seront mis en place dans les aéroports avec les services des autres États. Pour les cas particuliers, liés à la perte par les étrangers de leurs documents de voyage, des procédures spéciales seront mises en place (à travers la délivrance de documents temporaires facilitant leur retour chez eux).


Comme l'a assuré Piotr Dubajło, du ministère du numérique, des travaux sont en cours ayant pour but de créer des infrastructures de télécommunications supplémentaires, ainsi que de développer des liaisons indépendantes de communication pour les services et le volontariat. Un des plus importants moyens de communication avec les participants aux JMJ sera le numéro vert (numéro d'information gratuit) destiné aux participants venus de l'étranger (+987), ainsi que l'application ''Pèlerin'' (''Pielgrzym''), qui sera prochainement disponible.

Michał Kłosowski

Traduction: Théau Lizon

Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.