26-07 - 31-07-2016

Actualités

Retour

Heureux les miséricordieux – l'hymne officiel des Journées Mondiales de la Jeunesse Cracovie 2016

2015-01-22

A l’issue de la procession des Rois Mages le jour de l’Epiphanie, nous avons pour la première fois entendu l’hymne officiel des Journées Mondiales de la Jeunesse Cracovie 2016. L’hymne « Heureux les miséricordieux » est inspiré du thème des JMJ 2016 de Cracovie « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5,7) qui a été annoncé par le Saint-Père. L’auteur et le compositeur de l’hymne « Bienheureux les miséricordieux », Jakub Blycharz, est un compositeur de Cracovie. Juriste de formation, musicien par passion, il est également l’auteur de nombreux morceaux liturgiques, tels que : Dobry jest Pan (Bon est le Seigneur), Bonum est praestolari (Il est bon d’attendre), Uczta Baranka (Le festin de l’Agneau), Święta Dziewico (Sainte Vierge), et ainsi que Amen, Godzien (Digne) et Nie umrę (Je ne mourrai pas).

Lui et son épouse ainsi que leur fille sont engagés dans la vie cracovienne au sein de la communauté Une voix dans le désert.

Trois chanteurs solistes, Katarzyna Bogusz, Aleksandra Maciejewska et Przemek Kleczkowsk ont participé à la première présentation de l’hymne. Ils étaient accompagnés d’un chœur mixte d’environ 50 personnes et d’un orchestre sous la direction d’Hubert Kowalski.

Parmi les nombreux Cracoviens rassemblés, Monseigneur le Cardinal Stanisław Dziwisz ainsi que l’auteur de l’hymne, M. Jakub Blycharz, ont assisté à la première interprétation publique de celui-ci.

Les Conférences épiscopales des différents pays sont responsables des traductions officielles de l’hymne. Les personnes intéressées par la traduction de l’hymne dans leur langue d’origine sont invitées à prendre contact avec les représentants de l’épiscopat de leur pays.




LE TEXTE

1. Wznoszę swe oczy ku górom, skąd

Przyjdzie mi pomoc;

Pomoc od Pana, wszak Bogiem On

Miłosiernym jest!


2. Kiedy zbłądzimy, sam szuka nas,

By w swe ramiona wziąć,

Rany uleczyć Krwią swoich ran,

Nowe życie tchnąć!

Błogosławieni miłosierni,

albowiem oni miłosierdzia dostąpią!


3. Gdyby nam Pan nie odpuścił win,

Któż ostać by się mógł?

Lecz On przebacza, przeto i my

Czyńmy jak nasz Bóg!


4. Pan Syna Krwią zmazał wszelki dług,

Syn z grobu żywy wstał;

„Panem jest Jezus” – mówi w nas Duch.

Niech to widzi świat!


[BRIDGE]

Więc odrzuć lęk i wiernym bądź,

Swe troski w Panu złóż

I ufaj, bo zmartwychwstał i wciąż

Żyje Pan, Twój Bóg!




Juste après l'annonce de la chanson gagnante, Jakub Blycharz, compositeur et auteur de l'hymne des JMJ 2016 de Cracovie, nous expliquait dans une interview qu’avant de commencer à l’écrire, il a recherché « une Parole » inspirante dans la Bible. Pour réponse, il a reçu une promesse dans le chapitre 31 du Livre du Deutéronome, intitulé Hymne comme témoin: «Et maintenant, écrivez un cantique à votre usage. Toi, apprends-le aux fils d’Israël, mets-le sur leurs lèvres, afin que ce cantique me serve de témoin contre les fils d’Israël.»

Tel était le début des travaux sur l'hymne. Telle est la nature de l'ensemble du texte de chant. Dans son intégralité est enracinée dans la Sainte Bible, exprimée par des paraphrases poétiques … Les premières paroles du chant sont celles du Psaume 121 (120), qui répand dans nos cœurs la paix et la confiance, que le Seigneur miséricordieux veille sur nous et remplira la promesse d’accompagner chaque l'homme, "maintenant et pour toujours". Déjà dans le premier verset – au milieu d'une citation de l'Ancien Testament – Dieu est défini comme miséricordieux.

Dans la seconde strophe, nous trouvons une référence à la parabole de la brebis perdue selon l'Evangile de St Luc (15,1–7), qui remplit d’espoir les tentatives de Dieu pour récupérer l'homme à la vraie vie. Jésus nous rassure dans cette parabole de la grande joie qui règne dans le ciel avec la conversion de chaque pécheur. Par sa mort sur la croix, il nous a donné accès à une nouvelle vie. L’humanité s’inscrit dans un éternel plan du salut, grâce au Saint-Sang versé pour nous.

Le refrain de l'hymne est constitué des paroles de la cinquième béatitude, du Sermon sur la montagne de l'Evangile selon St Matthieu (Mt 5,3–10) : «Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde».

C’est aussi le message des Journées Mondiale de la Jeunesse qui auront lieu à Cracovie - la ville du message de miséricorde de St Faustine Kowalska.

La troisième strophe est une paraphrase du Psaume 130 De Profundis : « Si vous gardez la mémoire des péchés Seigneur, / Seigneur, qui subsistera? / Mais tu offres ton pardon, / pour te servir avec la crainte ». L'attitude de Dieu envers nous est notre source d'inspiration afin d’adopter une attitude de miséricorde dans les relations avec les autres.

Une autre strophe capture le sens des points importants du kérygme (un ensemble de vérités fondamentales de l'Evangile), qui se réfèrent à notre rédemption dans le Christ crucifié, enseveli et ressuscité, et l'acceptation par la foi de Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur personnel.

L’hymne entier est une invitation à vivre avec l’espoir et la confiance qui découlent de la résurrection de Jésus-Christ.


fot. Marianna Gurba
fot. z występu – Jakub Bator



Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.