26-07 - 31-07-2016

Actualités

Retour

Du bout du Monde pour le Pape et les JMJ.

2015-10-14


Des centaines de milliers de jeunes du monde entier sont attendus aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie en juillet 2016.
Beaucoup ne sont jamais venus en Pologne et l’Europe elle-même constitue une terra incognita. Nombre d’entre eux ne savent pas à quoi s’attendre ni comment se rendre à Cracovie. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils manquent d’idées ingénieuses.



Un peu moins d’un an nous sépare de la rencontre de la jeunesse avec le Pape François et on trouve déjà sur Internet moult infos et combines pour se rendre aux JMJ. Mais plus on vient de loin, plus cela s’annonce compliqué.

Polska, Pologne, Poland, Polen, Polija, Polonia, Lengyelország, Польша, Polonha, Πολωνία, Puola…

Le plus souvent le plan A consiste à trouver un vol direct pour Cracovie ou à défaut Varsovie puis rallier Cracovie en train ou en bus. Le plan B est un vol vers un grande destination européenne Amsterdam, Paris, Francfort, etc. puis on se débrouillera bien « par quelque moyen » pour arriver à Cracovie. Et justement la question de ce « par tout moyen » n’est pas toujours résolue.
Après l’analyse des possibles et la considération des difficultés qu’entrainent la résolution de venir aux JMJ, il ne reste finalement pas beaucoup de plans concrets.
« J’ignore encore comment je parviendrai à Cracovie, nous confie Ai, un jeune japonais bien décidé à venir. Je vais demander à mes amis sur Facebook et je vous dirai ». Nous attendons toujours des nouvelles d’Ai… J’ai dû abordé un sujet sensible.
Le problème se pose dans les mêmes termes aux jeunes des Philippines, du Vietnam ou du Brésil par exemple qui ne peuvent aujourd’hui répondre à la question de savoir comment ils se rendront à Cracovie. Il est facile et plaisant de s’imaginer de grands voyages, plus délicat de les réaliser.

Les billets ne sont pas gratuits…

Au regard des statistiques des inscriptions, il s’avère néanmoins que des milliers de pèlerins de pays fort éloignés se préparent à gagner la Pologne. Une bonne partie a déjà sans doute pensé à la manière de venir. D’autres néanmoins après la phase d’inscription se retrouvent dans la phase de la réalisation du projet en de face de cette question : « comment se rendre à Cracovie ? ». On doit admettre que le principal problème n’est pas l’envie ni les possibilités pratiques effectives, mais le manque de moyens financiers.
Prenons le cas de l’Asie du Sud-est ; un billet d’avion depuis la Malaisie ou le Cambodge coûte environ 850 euros, tandis qu’un salaire moyen avoisine les 600 euros. Un peu beaucoup.
Les organisateurs cherchent à faciliter l’arrivée des pèlerins à Cracovie. Des actions du type « bilet dla Brata / un billet pour mon Frère » sont organisés pour aider à la venue des jeunes chrétiens orientaux (grec-catholiques, russes, ukrainiens, d’Asie centrale ou du Caucase). Mgr Muskus qui coordonne les préparatifs de la visite papale en Pologne a maintes fois appelé à participer aux programmes d’aides pour les pèlerins. Il en existe de nombreux à destination de diverses communautés et divers pays.

… mais c’est le voyage d’une vie !

Sur le site d’une paroisse de Phoenix, un prêtre invite les jeunes à se rendre à Cracovie malgré la distance, le coût et les contraintes car ce voyage changera leur vie. Au programme du groupe américain : Rome, Assise, Oświęcim, Częstochowa. Un autre groupe, australien celui-là, prépare sa « Road to Krakow » et compte bien visiter l’Europe au maximum et ne pas se limiter à la rencontre des JMJ.
Pas découragés par les obstacles pratiques ou financiers, des initiatives diverses émergent, comme le recours aux plateformes de financement participatif ou les recherches de compagnons de voyage, d’infos (voire de combines plus ou moins sûres) sur les réseaux sociaux qui en regorgent. Des groupes de forment tel le « From Rio 2 Krakow » auquel appartiennent plus de 100 jeunes qui prévoient par tout moyen la visite des merveilles du Vieux Continent, en stop et camping ; mais s’il le faut, les nuits seront à la belle étoile. Déjà sur internet des infos circulent sur l’auto-stop en Pologne, les routes à privilégier, les lieux où s’arrêter, etc. Venir à pieds est aussi au programme des plus hardis qui cherchent dès lors de bons itinéraires, ils viennent en général des pays voisins ou de Pologne, mais des projets plus ambitieux ont aussi été répertoriés.

Afin d’aider tous ces pèlerins très motivés, certaines infos pratiques seront bientôt accessibles sur notre site.
Et si ces projets audacieux se réalisent (avec l’aide de Dieu, tout est possible), le simple trajet vers Cracovie aura été un grand voyage qui restera dans les mémoires.

Michał Kłosowski
Traduction: Anna Rucińska
Correction : HB

Cette page utilise des cookies. En restant sur cette page, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Je suis d’accord.